… et mieux vaut les préparer en série !

voici les résultats d’une méta-analyse et d’une revue systématique regroupant les données de 34 études. Ainsi la contamination des doses IV préparées dans les services de soins était plus élevée que lors de la préparation en pharmacie (3,7% vs 0,5% des doses contaminées).

Et en pharmacie, lorsque les préparations sont faites en série, plutot qu’individuellement, le risque de contamination est réduit à 0,2% au lieu de 2,1%.

Faire des ajouts dans une poche dans le service de soins (rajouter un élément dans une poche stérile provenant de la pharmacie) multiplie le risque de plus de 2 fois !

Cependant la qualité des études prises en compte est plutôt basse.

Cette étude de compilation est une mise à jour d’une étude datant de 2009 et de ce fait a doublé le nombre d’études incluses ; cela montre le dynamisme des études et de la recherche sur le sujet. Le conclusions étaient cependant déjà les mêmes, mais avec moins de puissance. images (1)