sommeil-enfant-dort-rituel-coucher

Un essai clinique randomisé en double aveugle versus placebo a étudié la supplémentation de mélatonine, chez des enfants présentant des troubles d’endormissement liée à une dermatite atopique. Le compte rendu de l’essai a été publié dans une revue internationale (JAMA Pediatrics).

Cet essai a été mené chez des patients enfants et adolescent provenant d’un établissement à Taiwan. Le médicament testé était un comprimé de 3 mg ou un placebo.

il a été retrouvé une baisse du SCORAD de quasiment 10 points et l’intervention a permis de réduire significativement la latence avant l’endormissement. Aucun effet indésirable n’a été relevé.

En France, la mélatonine dispose d’un double statut :

  • à faible dosage (0,5 mg) comme complément alimentaire (ADDFMS), dans les troubles du sommeil de type « décalage horaire ».
  • à dosage plus élevé dans des médicament : sous forme de spécialité pharmaceutique à libération modifiée (CIRCADIN°), non remboursé (sauf dans certaines maladies autistiques, chez certains enfants).

Il est également possible pour le pharmacien d’officine de réaliser une forme buvable de mélatonine, par exemple à une concentration de 2 mg/mL dans le véhicule de suspension buvable INORPHA° (commercialisé par le laboratoire INRESA). La stabilité de cette suspension à libération immédiate a été étudiée par l’équipe de l’Hopital TROUSSEAU (Pr Benoît).