cuillère doseuse amoxicilline

On a tendance à croire que les formes buvables à reconstituer et à administrer avec des cuillères mesure ne devraient pas poser vraiment de problème. Une étude récente prouve l’inverse.

Une étude française prospective observationnelle menée dans un hôpital pour enfants parisien a évalué la préparation et l’administration avec une pipette et une cuillère mesure par l’entourage des enfants qui prodiguent les médicaments (= les aidants).

Une centaine de personnes de l’entourage des enfants qui prodiguent les soins à des enfants présents dans deux services de soins en pédiatrie ont été challengés sur la reconstitution d’un médicament se présentant au départ sous forme de poudre (amoxicilline et josamycine), sur l’administration et sur les informations retenues des notices accompagnant ces médicaments.

Les résultats sont effarants : 50% des médicaments ont été mal reconstitués au départ (pas suffisamment outrop d’eau mis avec la poudre ou pas suffisamment d’agitation).

Pour le clamoxyl, qui contient pour l’administration une cuillère-mesure permettant à la fois la mesure de 2,5 mL et de 5 mL (cf photo du générique), dans 56 % des cas, l’entourage n’a pas prélevé le bon volume, avec sous dosage !

Dans les deux cas, des informations sur les conditionnements très peu clairs : pour le flacon de clamoxyl à reconstituer, le trait indicateur de volume de  remplissage peu être confondu avec une marque présente sur le verre du flacon; pour la cuillère-mesure les valeurs des volumes sont mentionnées comme difficiles à lire par les aidants. Certes la notice insiste sur les points importants, mais elle n’a pas toujours été bien lue par l’entourage.

Une seule solution : un conseil efficient et insistant du pharmacien sur la reconstitution et l’administration lors de la dispensation des formes buvables !