Preparations hospitalieres et magistrales

veille bibliographique en langue française sur la préparation/fabrication de médicaments en pharmacie à l'hopital et en pharmacie d'officine

Kératites à Nocardia asteroides et échec de traitement par collyre d’amikacine — 6 juin 2016

Kératites à Nocardia asteroides et échec de traitement par collyre d’amikacine

oeil

Des auteurs américains rapportent chez un patient un échec de prise en charge de kératite liées à Nocardia asteroides, suite à la mise en oeuvre d’un traitement par collyre d’amikacine, fabriqué par l’hopital. Après changement  de la prise en charge par collyre de bactrim° trimétoprim sulfamethoxazole, une résolution rapide est survenue.

Chez un autre patient, avec une kératite liée à l’emploi de lentilles de contact, la souche de Nocardia asteroides retrouvée était aussi résistante à l’amikacine et à l’imipenem mais sensible à la tobramycine, autre aminoside.

Ces cas indiquent la nécessité d’effectuer des prélèvements et des antibiogrammes de manière à adapter au mieux la prise en charge des kératites.

Suppositoires d’acide valproïque : un cas rapporté —
Sirolimus (rapamycine) dans la sclérose de Bourneville : stabilité d’une formulation topique à 0,1% —

Sirolimus (rapamycine) dans la sclérose de Bourneville : stabilité d’une formulation topique à 0,1%

topique

L’équipe angevine a développé une crème de sirolimus dosée à 0,1% et a étudié sa stabilité. L’utilisation de cette forme topique s’est développée dans la prise en charge de la sclérose de Bourneville, au travers de données cliniques obtenues dans des suivis de cohorte.

La prise en charge des lésions cutanées appelées angiofibromes de cette pathologie rare est actuellement réalisée par laser, ce qui engendre douleurs, parfois anesthésie générale et récidives.

Les évaluations cliniques dont on dispose sont réalisées avec des préparations à différentes concentrations et dans lesquels le principe actif est dissous/dispersé dans de nombreux véhicules topiques (crèmes, pommades, …).

La rapamycine a été solubilisée dans du transcutol°, et ce mélange est ensuite incorporé dans une émulsion crème huile dans eau (excipial hydrocrème°). Cette formulation était stable 85 jours. L’étude rhéologique et l’absence de contamination microbiologique ont également été réalisés. Cette formulation est actuellement employée cliniquement chez les patients suivis au CHU d’Angers.