Preparations hospitalieres et magistrales

veille bibliographique en langue française sur la préparation/fabrication de médicaments en pharmacie à l'hopital et en pharmacie d'officine

Congeler des poches pour augmenter la stabilité : le cas de la décitabine — 25 mai 2016

Congeler des poches pour augmenter la stabilité : le cas de la décitabine

glacon-plein-i-900.jpg

Les pharmaciens de l’AP-Hopitaux de Marseille ont présenté dans une lettre au journal américain AJHP la technique pour augmenter la péremption des dilutions de décitabine : employer des poches congelées !

La decitabine est un cytotoxique employé dans certaines leucémies. Diluée dans un solvant à température ambiante, la reconstitution est stable 2 h ; dans un solvant à +2-+8°C, la reconstitution est stable 7h.

Or pour réaliser la préparation en isolateur, comme cela est fréquent en France, il est nécessaire de décontaminer les poches dans un SAS, et cette étape peut prendre 15 à 20 minutes, temps suffisant pour réchauffer au dela de 8°C une poche  maintenue auparavant au réfrigérateur.

Les auteurs ont eu l’idée de décontaminer des poches préalablement congelées et de les utiliser une fois décongelées, pour être certains de disposer de solvants à une température inférieure à 8°C. Les temps de décongélation dépendent évidemment du volume et du solvant (ils ont étudié ce phénomène pour le ringer lactate, NaCl 0,9% et le glucose).