Preparations hospitalieres et magistrales

veille bibliographique en langue française sur la préparation/fabrication de médicaments en pharmacie à l'hopital et en pharmacie d'officine

Forme buvable de glibenclamide pour traiter le diabète néonatal permanent — 7 janvier 2016

Forme buvable de glibenclamide pour traiter le diabète néonatal permanent

bebe2

Des auteurs argentins ont réalisé la formulation de formes buvables de glibenclamide.

Le glibenclamide est utile dans le traitement du diabète (diabetes mellitus) néonatal permanent, une forme rare de diabète présente au cours des 3 premiers mois. il serait possible d’utiliser des antidiabétiques oraux, de type sulfonylurée, dans le cadre de ces prises en charge, plutôt que de l’insuline.

les auteurs ont comparé la stabilité de suspensions buvables obtenues à froid :

  • soit à partir de comprimés de glibenclamide, avec un véhicule constitué de gomme xanthane
  • soit à partir de glibenclamide matière première, avec un véhicule contenant du carboxyméthylcellulose sodique, de la glycérine, du sorbitol, de l’acide citrique (pH autour de 4,8) et du propylène glycol

Les deux formulations liquides contenaient des parabens.

Le choix de la  forme suspension permet de réduire le gout désagréable du glibenclamide, qui est par ailleurs faiblement soluble dans l’eau.

La stabilité de la molécule dans la forme buvable a été évaluée grâce à une méthode indicatrice de stabilité pendant 90 jours, à 4 conditions : 4°C (réfrigérateur), 25°C et 40°C (c’est en Argentine, pas à Lille !!).

La « resuspendabilité » (après agitation vigoureuse) a été évaluée, avec une homogénéité retrouvée satisfaisante. Aucune contamination microbienne n’est survenue au cours des 90 jours d’évaluation. La couleur et l’odeur n’ont pas été modifié.

Au microscope la suspension obtenue à partir de comprimés présentait des particules plus grosses et irrégulières que celle obtenue à partir de poudre de glibenclamide.

Les Bonnes Pratiques de Préparation en France recommandent de préparer dans la mesure du possible, à partir de poudre de principe actif. Ce travail permet aussi la préparation dans le cas où le glibenclamide n’est disponible qu’à partir de comprimé.

Par ailleurs, ce travail rappelle qu’il est possible de réaliser des suspensions, sans utiliser des excipients complexes, mais avec des parabens !