Preparations hospitalieres et magistrales

veille bibliographique en langue française sur la préparation/fabrication de médicaments en pharmacie à l'hopital et en pharmacie d'officine

L’UV-Raman pour le contrôle des molécules anticancers dans la pharmacie d’un hopital — 2 février 2016

L’UV-Raman pour le contrôle des molécules anticancers dans la pharmacie d’un hopital

backscatter

Les pharmaciens de l’hôpital de Strasbourg présentent dans un récent travail un retour d’expérience sur 18 mois de l’utilisation de l’UV-Raman dans la préparation des cytotoxiques à la pharmacie.

La spectrométrie UV Raman est employée pour l’identification et le contrôle d’un certain nombre de cytotoxiques et les solvants associés (5-Fluorouracile ; Carboplatin ; Cisplatin; cyclophosphamide dans 2 solvants; dacarbazine dans 2 solvants ; docetaxel ; doxorubicin dans 2 solvants ; etoposide ; Gemcitabine ; Ifosfamide dans 2 solvants; Oxaliplatine ; Paclitaxel ; Pemetrexed ; topotecan ; vinblastine, vincristine ; vinorelbine).

Cette technique a été mise en oeuvre sur quasiment 6000 échantillons. Sur le plan qualitatif, dans plus de 99% des cas, cela a permis l’identification de la molécule et/ou de son solvant. Sur le plan quantitatif 1,52% des analyses a retrouvé un écart supérieur à la valeur seuil attendue (15%). La mise en place de cette technique a permis d’améliorer les pratiques de préparation (avec le cas du pemetrexed et du cyclophosphamide dans le cas présent).

Intérêt de l’irradiation UV au sein d’un automate de préparation pour maintenir la stérilité — 7 septembre 2015

Intérêt de l’irradiation UV au sein d’un automate de préparation pour maintenir la stérilité

apoteca

Des auteurs italiens ont évalué l’emploi d’irradiation UV à l’intérieur d’un automate de préparation de chimiothérapie (ApotecaChemo) pour réduire la charge microbienne. Ce type d’automate se présente comme une énorme enceinte contenant un bras mécanique capable de réaliser la gestuelle d’une préparation.

apoteca2

Pour ce faire, les auteurs ont placé une souche bactérienne au sein de l’automate (bacille pyocyanique, Escherichia coli, Staphylococcus aureus, spores de Bacillus subtilis et Candida albicans) et ont soumis l’automate de préparation à une irradiation UV pendant 4h.

Aucun germe, même dans le cas d’une charge microbienne importante, n’était retrouvé après traitement UV. 

La technique a été utilisée alors en routine, et aucun germe n’a poussé lors des campagnes de prélèvement à l’intérieur de l’automate.